l’équipe specialized-lululemon 2014



FR_Blog Header
 
Qui de mieux que Carmen Small, la « maman » de l’équipe de cyclisme féminine la plus rapide du monde et la championne nationale de l’épreuve de cyclisme professionnel contre-la-montre des États-Unis pour vous présenter l’équipe Specialized-lululemon de 2014? Comme elle l’explique dans son entrevue avec la revue Bicycling Magazine (en anglais) plus tôt cette année, le surnom « maman » occupe une place importante à ses yeux. Bien que la route n’ait pas toujours été facile pour cette ancienne enseignante et triathlète, quand elle enfourche le vélo, tout semble aller de mieux en mieux. En février, les 11 coéquipières Specialized lululemon se sont retrouvées pour leur camp d’entraînement à Los Osos, en Californie. Les courses exclues, il s’agit du seul moment de l’année où elles se retrouvent au même endroit en même temps. Notre spécialiste de la marque communautaire, Jessi, s’est entretenue avec Carmen pour lui poser quelques questions.
 

 
EmilyMaye-Slulu-3755
 
Jessi : Décris-nous Specialized-lululemon en tes propres mots.
Carmen : Nous formons une équipe de cyclisme professionnel féminine. La plupart des gens connaissent Lance Armstrong, alors je dis souvent que nous sommes sa contrepartie féminine. Nos courses sont toutes aussi prestigieuses que le Tour de France, mais une version féminine de cette course n’existe pas… encore. Nous compétitionnons pour de l’argent et nous gagnons un salaire. Nous gagnons nos vies sur nos vélos.

Jessi : Tu as intégré l’équipe l’an dernier. Quel était ton rôle?
Carmen : On m’appelle « maman ». [note de l’éditrice : elle a 33 ans.] Je ne sais pas trop comment interpréter ça… [rires]. C’est moi la plus vielle de l’équipe, alors c’est peut-être pour ça. Ou peut être parce j’ai déjà été enseignante et que je suis toujours en train de m’assurer que tout le monde travaille, que tout se déroule bien et que tout le monde est heureux. Il semblerait que je suis maintenant aussi capable de courser contre la montre sur le vélo, alors je me qualifierais un peu de passe-partout.

Jessi : Comment l’équipe s’est-elle rapprochée pendant ce camp?
Carmen : De nouvelles filles se sont jointes à l’équipe cette année et je crois que nous formons un groupe unique dans le sens que tout le monde s’entend. On se complète bien et on est toutes sur la même longueur d’ondes, ce qui n’est toujours le cas. [L’entraîneur et les propriétaires] s’y prennent vraiment bien pour créer leur équipe. Ils n’invitent pas des membres que pour des raisons de talent ou de résultats, mais ils prennent aussi le temps de considérer les personnalités et envisagent comment les coureuses s’intégreront à l’équipe.
Specialized-lululemon
 
Jessi : En tant qu’équipe, est-ce que vous vous fixez des objectifs communs ou s’agit-il plutôt d’objectifs individuels?
Carmen : Tout le monde sait que notre objectif final est de se rendre au championnat du monde de cyclisme contre-la-montre par équipes de l’Union cycliste internationale (UCI), mais un objectif qui reste toujours important est de remporter nos courses. Nous nous présentons à ces dernières en vue de gagner, pas simplement pour compléter le programme.

Jessi : Combien d’entre vous participez à la course contre-la-montre?
Carmen : Six. Nous pouvons parfois avoir une formation de huit coureuses, mais nous sommes normalement six pour la plupart des courses.

Jessi : Quand apprenez-vous que vous ferez partie d’une course?
Carmen : On l’apprend longtemps avant parce qu’on doit se préparer adéquatement pour le programme de la course. Bien entendu, les blessures et les maladies inattendues peuvent parfois changer les choses, alors il arrive qu’on nous demande de participer à une course sans s’y attendre, mais ça fait partie du jeu.

Jessi : Comme équipe, qu’est-ce qui réussit à vous motiver même quand vous êtes séparées?
Carmen : C’est un peu bizarre… Je crois que nous sommes le seul sport d’équipe à se rencontrer pour s’entraîner avec un entraîneur puis rentrer chacune de notre côté et s’entraîner seules [après le camp]. Cela exige beaucoup de motivation personnelle. Bien sûr, nous voulons toutes gagner parce que nous sommes toutes compétitives – très compétitives. Mais ce n’est pas tout à fait l’objectif de ce sport. Que tu mènes la course ou que tu sois équipier, peu importe ton rôle, chaque personne a ses propres buts individuels. L’objectif est de participer à la course pour soutenir l’équipe, pas pour traîner loin derrière ou ne pas jouer son rôle.
EmilyMaye-Slulu-7593
 
Jessi : Qu’est ce qui différencie l’équipe Specialized-lululemon des autres équipes?
Carmen : Nous suivons un horaire européen, celui du programme de l’UCI. On ne peut pas faire mieux que ça. Le fait que notre équipe se concentre uniquement sur les plus grandes courses est ce qui nous distingue des autres. Nous participons à toutes les Coupes du monde et à toutes les courses à étapes de haut niveau. Notre équipe se démarque [aussi] des autres équipes de calibre international. Nous bénéficions d’un excellent soutien, nous avons accès au meilleur équipement possible et nous avons un personnel incroyable. Ce sont ensuite nos coureuses qui font la différence. Vous avez vu comment nous collaborons entre nous. Si une personne te tient à cœur, tu vas naturellement te donner à fond pour elle sur le vélo.

Jessi : Vous avez un grand appétit. Suivez-vous une diète particulière?
Carmen : Une chose est sûre : nous carburons à la bouffe. Les cyclistes mangent beaucoup de nourriture. J’étais triathlète avant de devenir cycliste et je pensais déjà beaucoup manger à cette époque. Pour une raison inconnue, je mange beaucoup plus maintenant. Vous ne pouvez pas vous imaginer le montant de bouffe que nous mangeons. Quand nous sommes toutes ensemble, nous nous n’en rendons même pas compte. Je n’appellerais pas ça une diète. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais c’est plus que ca. Nous évitons les glucides vides et nous ne grignotons pas des chips ou d’autre malbouffe de ce genre. Je n’irais pas jusqu’à dire que nous ne mangeons pas de dessert parce que j’adore le dessert. Je crois qu’il faut tout prendre en modération.
 

 

L’ÉQUIPE SPECIALIZED-LULULEMON 2014
Nous avons demandé à Carmen (É.-U.) de nous donner un petit aperçu de chacune de ses coéquipières.

Evelyn Stevens (É.-U.)— « Sourire. Montées et contre-la-montre. Leadership. »

Tayler Wiles (É.-U.)— «Sourire. Elle est une excellente grimpeuse et une excellente cycliste dans l’ensemble. Elle est équipière. »

Tiffany Cromwell (Australie)—“Diva. Elle est polyvalente. Elle est pas mal bonne! Elle vient de se joindre à l’équipe, alors elle changera peut-être un peu les choses. ”

Ally Stacher (É.-U.)—« Aimable. Elle est tellement bienveillante. Elle est également équipière. »

Loren Rowney (Australie)—« Grande. Elle est sprinteuse. Elle est toujours en train de raconter des faits bizarres et on se demande où elle a bien pu apprendre ça. »

Trixi Worrack (Allemagne)—« Trixi est super. Elle est simplement super. Elle est bonne dans l’ensemble. C’est elle la boss..”

Lisa Brennauer (Allemagne)—« Adorable. Elle est bonne contre la montre et au sprint. Elle sait mener. Elle est bonne dans l’ensemble. C’est vraiment une bonne sprinteuse et elle peut finir une course. C’est une meneuse discrète. Elle n’est pas jaseuse, mais on se tourne vers elle pour des conseils. »

Chantal Blaack (Pays-Bas)—« Elle est vraiment aimable. Je la connaissais comme adversaire, mais elle est nouvelle dans l’équipe. Elle est bonne aux courses classiques, même excellente. Elle connaît bien la course. Elle est jeune, mais elle en fait depuis deux fois plus longtemps que moi. Elle a passé sa vie à faire ça, ce qui est rare. »

Elise Delzenne (France)—« Elle est si adorable et discrète. J’ai l’impression que nous allons la choquer. Nous ne sommes pas toujours politiquement correctes. Je pense qu’elle est plutôt pure. »

Karol-Ann Canuel (Canada)—« Petite. Elle est miniature! C’est une grimpeuse. Je ne connais pas encore son rôle. Je l’ai surnommée – elle est la petite fusée, le petit pétard en feu. Elle donne l’impression d’être super tranquille, mais en réalité elle peut être très vite d’esprit et fougueuse. »
 
Quand nous voulons en apprendre plus sur la performance de nos produits, nous nous tournons vers les gens qui les poussent aux extrêmes. Voilà une des raisons pour lesquelles nous appuyons des équipes de vélo sur route et de vélo de montagne telles que Specialized-lululemon (en anglais) et BMC. Sans oublier que nous aimons aussi passer du temps avec des gens fascinants qui se fixent des buts assez costauds et aiment suer à fond.

read more related posts:

No Comments »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment