marathon high : un cours de 42 km



fr_metta_blog

propulsé par le mouvement metta

 

*vidéo tournée en anglais

Si on vous demande de penser à des gens qui créent un changement positif dans le monde, des noms de personnes influentes dont les œuvres ont touché le monde entier comme Steve Jobs, Barack Obama ou Oprah vous viennent sûrement automatiquement en tête. Mais à qui penseriez-vous si on vous demandait de nommer des gens qui ont élevé le monde en créant un changement au sein de leur propre communauté? Nous avons découvert que l’un de nos ambassadeurs, Chris McClung de Rogue Running à Austin, Texas, est justement une de ces personnes. Chris n’est pas président d’une multinationale ou d’un pays et il n’est pas non plus hôte à la télé. Ce gars calme a réussi à créer un changement signifiant en combinant sa passion pour la course et son désir d’élever les vies des jeunes de sa collectivité. Et le résultat? Un programme qui s’intitule Marathon High. Voici le résultat de notre entretien.

Chris, raconte-moi exactement ce que tu fais au quotidien.
Ma mission est de changer des vies, et le monde, grâce à la course. Voilà en gros ce que j’essaie de faire à tous les jours.

Que fais Rogue Running?
Je suis copropriétaire de Rogue Running, un magasin de course et un centre d’entraînement à Austin, au Texas. Nous entraînons plus de 3 500 coureurs par année. Nous leurs fournissons les chaussures, les vêtements, l’encadrement et une communauté chaleureuse qui les aideront à devenir de meilleurs coureurs, et en bout de ligne, de meilleures personnes. Le parcours qui m’a mené jusqu’ici est sillonné de nombreuses « coïncidences » incroyables. J’aimerais bien pouvoir vous raconter que c’est mon grand plan qui m’a mené jusqu’ici, mais la vérité est que quelque chose de bien plus fort que ça m’a conduit vers cette destinée. C’est ce qui m’a donné la sagesse nécessaire afin de poursuivre ma passion malgré les obstacles ainsi que le courage de tenter ma chance exactement au bon moment. Je me ferai un plaisir de raconter le reste de mon histoire à toute personne qui vient me payer une bière à Austin!

Depuis quand es-tu ambassadeur lululemon?
Depuis l’automne 2012, bien que je m’associe à lululemon depuis l’ouverture de son magasin Domain à Austin en 2011. L’an dernier, j’ai également été un ambassadeur SeaWheeze officiel et j’ai aidé à créer la trousse d’entraînement (tackle box) de l’appli SeaWheeze.

Quelle place occupe le programme Marathon High dans ta vie?
Selon moi, ce programme est une des façons dont nous pouvons changer des vies grâce à la course. Marathon High démontre aux jeunes qu’ils peuvent atteindre leurs objectifs s’ils travaillent fort. Ça peut sembler un peu cliché, mais tout prend un sens le jour où vos yeux s’embrument de larmes quand vous voyez un élève du secondaire traverser la ligne d’arrivée après avoir terminé une course de 42 km sur le parcours difficile et vallonné du marathon d’Austin. Cette année, 81 élèves ont participé à la course et 81 élèves l’ont terminée. Alors que de nombreux adultes ont cédé (en raison de la chaleur intense), aucun élève a abandonné. Ces élèves, la majorité issus d’écoles et de collectivités défavorisées, seront maintenant mieux préparés à affronter les défis de la vie à l’aide du courage et du raisonnement que cultive l’expérience unique du marathon. Leurs vies seront à jamais changées, et voilà précisément l’essence de ce programme.

De quelles façons avez-vous constaté l’impact sur les gens qui t’entourent et la collectivité?
Notre collectivité s’est rassemblé autour de ces élèves et a fait preuve d’énormément d’amour et de soutien. Elle a amassé de l’argent dans le but de leur fournir l’équipement nécessaire, en plus de les avoir encouragés pendant leurs courses d’entraînement. La résilience dont fait preuve ces élèves nous rappelle que nous sommes tous capables d’accomplir des choses incroyables.

Que t’inspirent ces jeunes?
Deux choses :
1. De continuer à faire ce que je/nous faisons. Ils me rappellent ma mission et sa valeur lors des jours qui me semblent interminables et stressants.

2. Porter plus d’attention à mes propres objectifs. La plupart des jeunes ne comprennent pas vraiment le sens de courir un marathon au début du programme. Ils n’assimilent pas tout à fait sa difficulté et le défi qu’il représente. Ils entreprennent ce projet avec foi, ou simplement parce que ça sonne « cool ». Ils me rappellent de ne jamais limiter ce qui est possible ou de ne jamais reculer face à ma perception d’un défi.

Quels sont certains de tes objectifs personnels, professionnels ou pour le programme Marathon High?
Personnels : J’ai réussi à battre mon meilleur chrono personnel au marathon de l’an dernier, un objectif qui m’a pris 10 ans à atteindre. Cette année, je me concentre sur ma vitesse. Je veux améliorer mon meilleur temps au 5 km.

Professionnel : En résumé, je veux continuer à toucher encore plus de gens et à changer encore plus de vies grâce à la course. Il vous faudra attendre de me payer une bière pour entendre la version complète.

Marathon High : Aider 1 000 élèves à terminer le demi-marathon ou le marathon d’Austin.

Quelle est la chose la plus bizarre que tu as jamais vu pendant une course? Et la plus inspirante?
La chose la plus bizarre/intéressante était une station d’encouragement sur planches à rames au SeaWheeze de l’an dernier. Mon moment le plus inspirant a été de voir deux élèves du programme Marathon High traverser la ligne d’arrivée en même temps, bras dessus, bras dessous.

Comment les gens peuvent-ils cultiver leur amour de la course?
Ne courez pas seuls. La course devient uniquement un sport solitaire si vous le laissez devenir un sport solitaire. Joignez-vous à un groupe, intégrez vous à une communauté de coureurs ou demandez à vos amis de vous encourager. Fixez-vous un objectif et réalisez-le ensemble.

Votre citation de course préférée?
« Si vous avez un corps, vous êtes un athlète. » – Bill Bowermen

Qu’est-ce qui te motives à sortir courir quand il pleut?
L’équipe de Rogue a adopté un genre de dicton qui sert à nous rappeler ce que nous devons faire quand nous n’avons simplement pas envie de courir ou de pousser nos limites : bouger son cul (BSC). Quand il pleut, il faut BSC.

Quelles chaussures portes-tu actuellement pour courir?
Mes chaussures de course préférées en ce moment sont les Adios d’Adidas. Je les enfile et je les oublie jusqu’à la fin de ma course. Voilà comment on peut savoir qu’on porte les bonnes chaussures.

Les personnes/organisations du monde de la course que tu préfères suivre sur Twitter?
J’adore suivre les athlètes qui ne parlent pas seulement d’eux mêmes et qui font un effort pour inspirer les autres ou remettre en cause le statu quo par le biais de leur périple personnel. Lauren Fleshman, Nick Symmonds, Lolo Jones et Desiree Linden sont certaines des personnes qui me viennent en tête.

Quel est ton repas préféré après une course?
Après une longue course, rien de mieux que de manger les œufs brouillés et les crêpes au pain d’épices de Kerbey Lane Cafe, un resto du coin connu pour ses déjeuners.

Rogue Running célèbrera son 10e anniversaire cette année. Comment expliquer la clé de votre succès aux autres organisations semblables?
Si je devais choisir une seule chose, je dirais que c’est grâce à la communauté authentique que nous avons établie. Nous proposons un lieu où vous pouvez être vous-même, où vous pouvez laisser les façades et toutes les conneries derrière et vous lancer les défis nécessaires pour atteindre l’excellence. Oui, je crois fermement que nous offrons un entraînement et des conseils techniques de première qualité, mais notre communauté est ce qui incite les gens à revenir.

read more related posts:

No Comments »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment